Ecrivain public et ...










L'amoureux de la littérature,de la langue françaiseet de la poésiede tous les temps, oeuvre
dans le domaine de l'édition et de la communication depuis...  (hélas) fort longtemps !


image-7559535-Le_Juste,_stylo.jpg


Depuis le 22 octobre 2015, je puis enfin annoncer que mon site d'écrivain public "Le Juste mot" est à nouveau en ligne.

________________________________________________________________________


Il est vrai que, pour compléter le tableau, j'ai consacré les années 1987 et 1988 à la Radio Suisse Romande, en tant qu'animateur, programmateur et créateur de deux émissions culturelles autour de la chanson française et de la littérature sur "Espace 2". Il s'agissait de : "Nouvelles de la chanson française" et, dans le cadre de l'émission "Rivages", de : "Aux Rivages de la chanson".  A ce propos, ci-dessous une lettre d'un grand Monsieur de la chanson française qui a bien voulu me faire l'honneur de participer à une émission que je lui avais consacrée: Pierre LOUKI.






"On parle des souvenirs, mais c'est fou c'qu'on oublie..."

Cette évocation de la chanson écrite par Bernard Dimey pour l'immense Michel Simon, parce que je viens de retrouver dans un ancien classeur une très belle lettre que m'avait adressée Monsieur Pierre Louki, sublime auteur-compositeur-interprète disparu il y a quelques années, à la suite d'une émission que je lui avais consacrée sur Espace 2 (Radio Suisse Romande) en 1988.

Pierre Louki, Pierre Varenne de son vrai nom, né en 1927, était un grand ami de Georges Brassens.

Les temps sont difficiles (Léo Ferré) pour les vieillards quinquagénaires. Pour être de plus en plus efficace dans mes ambitions créatrices, je mets à disposition mes compétences en tant qu' ECRIVAIN PUBLIC disponible à domicile, sur rendez-vous, ou par téléphone; e-mail (courriel) également, bien entendu.

Quelles que soient vos difficultés pour la rédaction d'une lettre, professionnelle ou pas, si vous rencontrez des problèmes qui puissent vous amener à une correspondance d'ordre pénible de toutes sortes, je suis prêt à vous proposer mes services ayant eu pas mal d'expériences dans ce domaine. Qui est à l'abri des foudres de l'administration ? ... et de l'Amour, pour revenir à des choses plus réjouissantes. Quelques lignes de poésie... c'est encore plus dans mes possibilités!

Mes tarifs seront adaptés à votre situation.

Actuellement, j'ai le grand plaisir d'oeuvrer en tant qu'assistant de communication aux Ateliers du Funambule, à Nyon. Une école pour jeunes auteurs-compositeurs-interprètes, menée tambour battant et de main de maître par la chanteuse Eliane Dambre! J'aimerais toutefois trouver des mandats supplémentaires afin d'apporter du grain à mes éditions.

Quant à attaché de presse, je le fus à la fin de mes activités à la Radio Suisse Romande (Espace 2) dans le cadre d'une maison de diffusion de livres... et même pour Rika Zaraï et le fus à nouveau dans le cadre du spectacle "
Confits d'Art et Confidences" qui s'est terminé avec un très beau succès ! A ce propos, je vous convie à une visite sur le site du spectacle, tout habillé de neuf, la page consacrée à la presse de 2005 à propos de cet évènement, et les prolongements en 2008...

A l'époque, j'avais aussi reçu un message du merveilleux Jean-Pierre Coffe, juste avant la première représentation :

            De "info@jeanpierrecoffe.com"

            Cher Marc,
            J'ai pris connaissance de votre mail. Vous imaginez combien je suis désespéré
            de ne pas pouvoir me rendre en Suisse pour pouvoir participer au spectacle dont
            vous vous occupez.
            L'idée de ce spectacle m'enchantait mais mon emploi du temps est surchargé,
            à l'avenir je m'intéresserai à votre site.

            Je vous embrasse et vous dis à bientôt.

            Jean-Pierre COFFE
            http://www.jeanpierrecoffe.com


A bientôt,

Marc-Y. Faessli
Lausanne


Mes coordonnées sous la page :
Adresse, téléphone

________________________________________________________________________





Catalogue N° 36 de la Librairie Eugène Reymond, Livres anciens à Neuchâtel (Suisse)



Un modeste hommage à une grande dame qui vient de disparaître:
________________________

Madame Anne-G. Reymond-Legler qui a repris en 1954 la  délicate succession de la librairie neuchâteloise de son défunt mari, Monsieur Eugène Reymond, qui avait également un négoce de livres anciens à Genève.
Pour remonter à l'origine de cette librairie neuchâteloise extraordinaire, il faut remonter en 1758 avec le nom de Samuel Fauche, puis Abr.-Louis Fauche-Borel...

________________________

En 1974, j'avais 21 ans, j'ai été engagé en tant que libraire, pour un remplacement de trois mois, par Madame Anne Reymond, dans le cadre de la librairie Eugène Reymond, spécialisée en Livres anciens, au Fauboug de l'Hôpital 14, à Neuchâtel (Suisse)

En réalité, j'ai quitté Madame Reymond en 1984... pour la retrouver quelques années plus tard -en tant que voisine- dans le sous-gare lausannois; alors que je travaillais pour la Radio Suisse Romande.

Elle est devenue une grande amie, malgré une légère différence d'âge.

Madame Anne Reymond s'est endormie paisiblement vendredi 26 mai 2006 (nous venions de fêter ses 95 ans le 4 avril ) et je ne puis que lui rendre un dernier hommage. Ce qui veut dire en bon français que, non seulement je lui dois beaucoup, mais que je l'aimais infiniment! Elle fut une immense libraire.

Au revoir Madame...





Catalogue N° 35 de la Librairie Eugène Reymond, Livres anciens à Neuchâtel (Suisse)

DELPHINE SEYRIG

C'est d'ailleurs grâce à Madame Reymond que j'ai eu l'infini plaisir de passer un après-midi pas comme les autres, avec une jeune femme, pas comme les autres ! Madame Seyrig, habitant à Neuchâtel, faisait partie de ses amies. Sa visite me fut annoncée un jour, accompagnée de sa fille. Le jeune libraire que j'étais a parlé pendant des heures avec une belle jeune femme captivante, de littérature et de cinéma. Ce n'est que le lendemain que Mme Reymond me confia toute la tendresse qu'elle avait pour Delphine, la fille de Mme Seyrig, son amie. Il est vrai que ses biographes semblent ne pas savoir qu'elle a vécu de nombreuses années à Neuchâtel (Suisse) J'avais donc passé sans m'en rendre compte, trois heures avec une actrice exceptionnelle. "L'été dernier à Marienbad" (Alain Resnais) - "India Song" (Marguerite Duras) - "Peau d'Ane" (Jacques  Demy) - "Le Charme discret de la Bourgeoisie" (Luis Bunuel), etc...