Ed. de la Rampe

Crées en 1974, à la suite de la parution, certes un peu brève, du journal du même nom, par une bande de joyeux lurons. Desdits lurons, il ne reste à notre bord que le président des Editions HBN, également présentes sur mon site : Pierre-René-Beljean et moi-même.

Nous avions envie de les faire renaître enfin, car seul le recueil de nouvelles fantastiques de Dominique Blattlin "La Peau de Garou et autres contes fantastiques" subsistait de cette belle époque. Voir "
Espace commandes" et en bas de page.



Mon recueil de textes poétiques et de nouvelles : "Il m'arrive de rêver" est sorti de presse le 17 octobre 2013. C'est un projet qui était en attente depuis pas mal de temps et qui se réalise enfin.

Un ouvrage de 70 pp., au format 12 x 18cm., broché,au prix de CHF 20.00 + frais de port.

A commander aux Editions de La Rampe
p.a. Marc-Y. Faessli
36, chemin des Epinettes
CH - 1007 Lausanne

ou directement par courriel :

marcy.v@bluewin.ch


ou encore sur la page "Espace commandes"





Il y a quelques années, à la création des Editions de La Rampe avec Anne-Marie Bonjour et Pierre-René Beljean, nous avions publié un recueil de nouvelles d'un auteur parisien, Dominique BLATTLIN : "Le Peau de Garou et autres contes fantastiques.

C'était à Neuchâtel (Suisse) en 1976.

Nouveauté :

Sue la page "Espace commandes" vous pourrez trouver et, je l'espère, commander les deux derniers ouvrages de Dominique Blattlin, parus récemment aux Editions Tabula Rasa, Paris en 2014 et 2017.

Dominique Blattlin vient de m'adresser un courriel reçu récemment d'une de ses fidèles lectrices qui, en 2020, a eu la gentillesse de revenir sur sa découverte de "La Peau de Garou et autres contes fantastiques" publié par nos soins à Neuchâtel en 1976. C'est avec plaisir et bonheur que je vous en livre le contenu :



"./... Et puis, mon cher auteur, laissez-moi vous dire que j'ai littéralement dévoré votre premier recueil de nouvelles "La Peau de Garou", avec un plaisir immense!

Non, pas la moindre trace de compliments polis mais un véritable bonheur de gourmet pour la passionnée de fantastique que je suis.


J'ai été particulièrement impressionnée par votre Oeil dans la muraille, d'une cruauté qui me fit songer à ce si éprouvant poème de mon cher Victor Hugo, Le Crapaud, tant tous deux mettent en scène la méchanceté gratuite de certains enfants -un thème qui me touche de très près pour l'avoir trop souvent expérimenté à cet âge soi-disant magique et "innocent"...-

Semblable poésie macabre illumine votre fort impressionnant Jud Kahn, que je n'ai pu m'empêcher d'imaginer illustré par les meilleurs dessinateurs des EC Comics (je suis une fan de leurs Tales from the Crypt, Haunt of Fear et autres Shock Suspenstories, pour ne citer que leurs histoires proprement fantastiques).

Et la profonde mélancolie qui émane de Loak, Pauvre Amour et Les Pendus de la Lande m'a également profondément touchée...


Je ressens pour vos antihéros plongés dans ce temps immémorial des légendes les plus noires la même tendresse que celle que m'ont suscité la Créature de Frankenstein, le Hop-Frog de Poe, le vampirisé de la Morte Amoureuse de Gautier ou les Gilliat et Quasimodo d'Hugo.

Il y a dans vos histoires un mélange de poésie ténébreuse et de mélancolie très puissant, vraiment. C'est proprement palpable.

Une omniprésence de la mer en tant que présence monstrueuse qui n'est pas sans m'évoquer les ambiances de port gantoises de Jean Ray.

Une vraie tristesse, aussi, comme le poids d'une lucidité trop lourde é supporter:::"


Ariane Rosselet